La police néo-zélandaise participait à une simulation d’attentat près du centre-ville de Christchurch quand les tirs ont éclaté

Purim Sacrifice

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

« Il a fallu 36 minutes aux policiers néo-zélandais pour capturer le terroriste qui a assassiné 50 personnes dans deux mosquées de Christchurch la semaine dernière. Des images dramatiques montrent que deux agents de police, dont un seul avait une arme à feu, ont arrêté à eux seuls le suspect après son équipée sanglante. Nous apprenons maintenant que ce délai d’intervention aurait été plus long si la police n’avait pas effectué à proximité un exercice d’entraînement à une attaque similaire.

Dans ce que l’on peut qualifier de « coïncidence » extrêmement étrange, Chris Cahill, inspecteur de police et président d’un syndicat local de policiers, a expliqué que des policiers étaient engagés dans un exercice près du centre-ville lorsque les tirs ont éclaté.

Selon le New York Times,

« La police a indiqué qu’une unité spéciale avec son armement tactique est arrivée à la mosquée Al Noor quatre minutes après les premiers officiers, ou…

Voir l’article original 790 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s