Comment la « répression financière » lamine votre épargne (Ph. Herlin)

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

epargne-repression-financiere« Lorsqu’un Etat surendetté est incapable de réduire son déficit (ou ne veut pas le faire pour continuer à financer ses clientèles électorales), il s’expose à la défiance des marchés et à la fuite des investisseurs. Pour éviter ce scénario cauchemardesque, il utilise son pouvoir souverain pour contraindre l’argent disponible à financer, malgré tout, sa dette, et à des taux bas. C’est ce que l’on appelle la « répression financière ».

Elle prend plusieurs formes comme notamment infléchir les réglementations prudentielles concernant les banques (Bâle 3) et les assureurs (Solvabilité 2) afin de favoriser l’acquisition d’obligations souveraines. Ainsi une banque qui achète des titres d’État notés entre AAA et AA- n’a pas besoin de geler des liquidités en contrepartie, ces titres étant considérés comme parfaitement sûrs, alors qu’elle devra le faire pour de l’immobilier ou des actions ; la réglementation joue ainsi en faveur des premiers.

L’Etat peut aussi favoriser fiscalement l’assurance-vie (qui s’investit…

Voir l’article original 413 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s