La spoliation plutôt que le chaos (Ph. Béchade)

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

fausse monnaie« ▪ La séance du vendredi 5 septembre, ponctuée par la publication des statistiques de l’emploi américain, a fourni aux sherpas de Wall Street l’occasion de démontrer leur détermination à éradiquer toute possibilité de croire que les indices américains reflètent la glorieuse incertitude du combat homérique entre acheteurs et vendeurs : les acheteurs ont un bazooka, les vendeurs une épée de bois.

Le ciblage algorithmique s’est avéré une nouvelle fois d’une remarquable précision. Les sherpas nous ont fabriqué un nouveau record historique du S&P 500 (2 008 points) à la dernière minute.

Cela prouve — s’il en était encore besoin — que la fonction du marché ne consiste plus à deviner la valorisation la plus pertinente d’un actif. Désormais, il doit se conformer aux scripts déterminés des jours et probablement des semaines à l’avance (c’est essentiel pour les prises de positions sur les produits dérivés par les plus gros intervenants).

L’éradication de la volatilité sur une…

View original post 1 351 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s