La vie politique malade de son financement (Eric Alt)

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

esprit_de_corruption« Les règles sur le financement de la vie politique ont été laborieusement établies. Sans cesse sur le métier le législateur a remis son ouvrage. La première loi date du 11 mars 1988. Ces dispositions ont été complétées en 1990, 1993, 1995, 1996 , 2003 et 2013. La législation française a été mise en place bien après celle de la Grande-Bretagne, qui s’est dotée dès 1883 d’un dispositif de plafonnement et celles de l’Allemagne (1966), de l’Italie (1974) et de l’Espagne (1985).

Après tous ces travaux, l’objectif de réduction du poids de l’argent et des dons privés dans la politique a-t-il été atteint ? L’actualité semble prouver le contraire.

Certes, un plafond des dépenses a été fixé. Pour les campagnes présidentielles, il est de 13,7 millions d’euros par candidat et de 18,3 millions d’euros pour chacun des candidats présents au deuxième tour. Pour les élections législatives, un candidat peut dépenser 38.000€…

View original post 723 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s