Moyen Orient : la grande guerre en juin?

blogradiofranceirib

Ce qui a fait peur ces derniers jours aux dirigeants israéliens, c’est la détermination de Moscou à soutenir le gouvernement du président syrien, Bachar al-Assad, à qui les Russes ont promis de livrer le système balistique S-300. Vendredi dernier, le Premier ministre turc, Recep Tayyib Erdogan, a jouté dans le dernier épisode de la série qui avait déjà commencé par les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite, pour se rendre aux Etats-Unis et insister pour que Washington intervienne dans les affaires intérieures de la Syrie. Les voyages successifs du prince héritier d’Abou Dhabi, du ministre saoudien des Affaires étrangères, de l’Émir du Qatar, du roi de Jordanie et du Premier ministre turc à Washington avaient tous deux objectifs communs : s’entretenir avec les autorités américaines du programme nucléaire iranien et de la crise syrienne. Ils ont tous demandé à la Maison Blanche d’intervenir militairement en Syrie, et d’agir militairement contre…

Voir l’article original 399 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s