Ajoutez votre grain de sel personnel… (facultatif)

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

atlantico-lingots« Je réaliserai tous tes désirs en échange de ton âme… »

… telle est la promesse de Méphistophélès (le diable) à Faust. Le héros de Goethe accepte ce pacte en vue d’assouvir ses désirs et plaisirs. Goethe n’en resta pas là puisqu’il écrivit un second Faust dans lequel Méphistophélès propose au roi dispendieux et criblé de dettes une solution magique pour remplir ses caisses vides.

« L’argent manque, trouvez nous-en ! », ordonne le roi. Méphistophélès s’exécute en transformant le papier en argent. Le papier émis par le roi inonde les caisses et l’Etat peut à nouveau mener grand train.

Ce n’est que plus tard que les Allemands comprennent à leurs dépens que le papier n’est garanti par aucune valeur réelle. Derrière ce papier il n’y a que des promesses, des promesses d’un or futur qu’on ira déterrer on ne sait où, on ne sait quand, on ne sait comment… Du vent !

Voir l’article original 505 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s